Comment réaliser un jardin japonais ?

Créer un jardin nippon n’est pas une chose facile. Le concepteur doit avoir plein d’imagination et de créativité pour reproduire un paysage asiatique version miniature. Il lui faut en même temps une multitude de plantes naturelles ainsi que du minéral. Enfin, tous ces éléments doivent être bien choisis et ordonnés pour réussir à créer une atmosphère zen et un endroit harmonieux.

Quels types de plantes choisir ?

En faisant des recherches sur Internet sur, vous constaterez que dans les jardins nippons, les artifices sont moindres par rapport aux éléments naturels. Sachez cependant qu’il y a des règles à suivre, notamment dans le choix des plantes.

Ainsi pour les arbres, distinguez celles qui évoquent le continent asiatique : les pins à cinq feuilles avec une silhouette serpentée, les conifères nains ou encore le prunus. Si vous voulez plus de couleur, choisissez le cerisier du Japon doté de fleur rose très ornementale. Sinon, préférez les espèces végétales qui sont faciles à tailler comme l’abricotier japonais, symbole du paradis sur Terre.

Sinon, le bambou et le camélia sont des plantes courantes lorsqu’il s’agit d’aménager un jardin nippon. De même pour le lotus, les plantes vivaces et les nénuphars. A noter cependant qu’ils servent surtout à décorer les étages inférieurs.

Les autres éléments de décoration

Les pierres « Ishi » habillent généralement les berges des bassins. Elles peuvent également être éparpillées en groupe, en nombres impairs, partout dans le jardin. N’oubliez pas d’aménager des sentiers décorés avec des pas Japonais, sans oublier la fameuse fontaine.

En effet, si vous observez bien, l’eau est l’un des éléments de base de ce type de jardin. Et si votre budget vous le permet, aménagez des cascades, un pont en bois, un étang et pourquoi pas quelques éclairages. Par exemple, les spots mettent en valeur tous les éléments décoratifs du jardin et ils éclairent l’arrière-plan. Ceci donne un effet optique impressionnant.

Enfin, pour une touche encore plus nipponne, vous pouvez orner votre jardin avec une statue de bouddha, des lanternes ou des auges de pierre.

Les différents types de jardin nippon

En général, il existe cinq types de jardin japonais. Mais, il est possible de les faire cohabiter, cela dépend juste de votre espace. Les règles à suivre sont simples. Au lieu de mettre des herbes, favorisez plutôt la mousse. Par contre, si vous habitez dans une région très ensoleillée le « Soleilroliasoleirolii », connu sous le nom de tapis japonais fera l’affaire. Jouez sur toutes les perspectives en ce qui concerne la disposition des plantes.

Le Tsubo-niwa est destiné pour les petites surfaces comme le balcon et l’arrière-cour. Il est composé de bambous nains et de fougères. Le Karesansui s’adapte à toutes les surfaces et n’exige aucune plante en particulier. Le jardin de thé ou Cha-niwa convient également aux grands espaces. Il doit être orné de pivoines arbustives, d’iris et de Buxus. Le Kaiyushiki nécessite une très grande surface, car tous les éléments de décoration doivent y figurer.

Enfin, le Shakkei-zukuri reflète un paysage naturel avec un fond montagneux et une végétation verdoyante agrémenté de quelques accessoires comme des lanternes japonaise, des ponts, des lacs, des pierres, des ruisseaux, des fontaines…

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire