Comment organiser mon potager ?

Pour qu’un potager soit fonctionnel, il est indispensable de bien réfléchir quant à son organisation. Cela permet d’obtenir un bon rendement, de limiter les risques de contamination et de faciliter la pousse ainsi que la croissance des cultures. Découvrez nos conseils pratiques pour mieux organiser votre potager.

La permaculture, une technique incontournable pour organiser votre potager

La permaculture (agriculture permanente) est un système d’agriculture qui permet de cultiver une terre tout en considérant toutes les formes de vie qui y sont présentes. C’est une excellente technique qui aide à optimiser le rendement du potager de façon naturelle. N’hésitez pas à faire des recherches sur les sites dédiés pour plus de détails sur la permaculture et les avantages qu’elle offre.

La permaculture se base sur certains principes très efficaces pour la réussite de l’organisation du potager. Premièrement, elle permet de favoriser l’entraide entre les espèces cultivées, grâce au milpa. Le milpa est une technique ancestrale de l’Amérique Centrale et du Nord qui permet d’associer 3 cultures différentes comme la courge, le maïs et le haricot grimpant. Dans cet exemple, le maïs servira d’abris et de tuteur aux haricots. Avec ses racines plus importantes, le haricot enrichit à son tour le sol en azote. Quant à la courge, elle limite l’érosion, assure que le sol reste humide et limite la pousse des mauvaises herbes.

La permaculture se base également sur l’association des parfums des espèces végétales que l’on y cultive pour repousser les nuisibles. La ciboulette, par exemple, aide à éloigner les doryphores qui peuvent dévaster la récolte des pommes de terre. Faire de l’espace entre les plants est également très important en permaculture. Il faut par exemple laisser environ 70 et 80 centimètres entre les pieds de tomate. L’espace libre peut ensuite être utilisé pour cultiver des salades.

Enfin, la dernière technique de la permaculture dans un potager est la revalorisation des déchets végétaux et animaux. Pour cela, il faut créer du compost avec ces déchets. Le compost sera ensuite utilisé pour fertiliser le sol. Vous n’aurez donc plus besoin d’acheter des engrais de synthèse qui appauvrissent le sol et tuent la biodiversité.

organisation potager

Quelques techniques traditionnelles pour mieux organiser votre potager

Pour mieux organiser votre potager, vous pouvez le dessiner sur un papier pour le visualiser plus facilement. Une astuce pratique est de représenter les pots par des ronds et les carrés potagers par des rectangles sur le plan du jardin que vous voulez réaliser. Déjà à cette étape, suivez les conseils suivants.

Choisissez un bon emplacement pour votre potager

Privilégiez un espace bien ensoleillé et à l’abri des vents violents. L’idéal est que l’emplacement du potager soit proche de votre logement. Vous devez également veiller à ce que le sol de l’espace choisi soit riche et profond. Si vous n’avez pas ce type de sol, vous pouvez toutefois faire des travaux en amont pour améliorer la structure du terrain. Enfin, le choix de l’emplacement doit faciliter l’arrosage. Pour cela, votre potager doit se situer à proximité d’une arrivée ou source d’eau. Pensez également à créer un accès pour le passage d’une brouette.

Choisissez une forme de potager adaptée à vos cultures

En général, il existe deux principales formes de potager : en carré et en ligne. Le potager en carré est le plus populaire, car il présente plusieurs avantages. Cependant, il ne convient pas à toutes les cultures, notamment celles qui nécessitent beaucoup d’espace comme les courges, les pommes de terre, les artichauts… Si vous avez beaucoup d’espace et un sol riche et profond, privilégiez le potager en ligne. Cette forme a l’avantage d’être plus résistante, peu onéreuse, facile à travailler et peut accueillir toutes sortes de plantes.

Si l’espace disponible est restreint, vous pouvez opter pour un potager en carré surélevé. Ce type de potager facilite le drainage, l’association des plantes et la rotation des cultures. Il permet aux cultures de se réchauffer plus rapidement au printemps pour se refroidir tardivement en automne. De plus, le potager en carré surélevé permet d’avoir de très bons rendements, car l’on peut planter les légumes de manière plus dense sur de petites surfaces. Enfin, la terre étant plus élevée, cela facilite le travail et préserve votre dos.

Créez des sections dans votre potager

Pour que vos cultures grandissent correctement, il est indispensable de les regrouper. Toutes les plantes n’ont en effet pas les mêmes besoins. Il faut donc éviter de les mélanger pour mieux organiser les travaux et pour ne pas épuiser la terre. L’idéal est de diviser votre potager en quatre sections, une pour chaque type de plante :

  • les légumes-fruits qui ont besoin de plus de compost (courgettes, tomates, piments, melons, aubergines, courges, concombres, potirons…),
  • les légumes racines qui nécessitent moins de compost (betteraves, radis, navets, endives, carottes…),
  • les légumes-feuilles qui sont très peu gourmands (pommes de terre, épinards, brocolis, salades, poireaux, choux…),
  • les légumineuses qui sont efficaces pour améliorer le sol (fèves, haricots, lentilles, pois…).

L’utilité de ces sections est qu’elles vous permettent de faire une rotation complète des cultures tous les quatre ans. Le sol du potager peut ainsi se régénérer tout en restant productif.

Faites les bonnes associations de légumes dans le potager

Bien qu’il ne faut pas mélanger les cultures dans le potager, certaines associations sont de très bons moyens pour optimiser le rendement sur le long terme. Les oignons et les échalotes se porteront par exemple bien à côté des carottes. Il en sera de même pour les tomates si on les associe aux choux. Quant aux laitues, elles ont une belle croissance près des choux-raves, des navets et du radis. Cependant, il faut éviter les mauvaises associations. Par exemple, évitez de cultiver plusieurs variétés de choux dans la même zone. Les courgettes et tomates doivent également rester loin des concombres.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.