Comment choisir ses chaussures de sécurité ?

Les chaussures de sécurité font partie des principaux EPI (Equipement de Protection Individuelle) obligatoires pour exercer certains métiers à risque.

Encadrés par une réglementation spécifique, les équipements tels que les chaussures de sécurité doivent répondre à certaines normes qui garantissent leur qualité et leur efficacité.

Afin de prévenir au maximum les blessures aux pieds, le port de chaussures de sécurité réglementaire est nécessaire. En effet, encore aujourd’hui, ce type de blessure représente près de 7 % des accidents de travail.

Écrasement, lacération, pénétration de corps étrangers, ou encore, faux mouvements et chutes, autant de blessure qui peuvent être évitées grâce au port de chaussures de protection de qualité.

Si la fonction l’exige, tout employeur est d’ailleurs dans l’obligation de fournir des chaussures de sécurité adaptées à ses salariés. En cas de manquement à ce devoir, des sanctions peuvent être appliquées par l’inspection du travail.

Alors, si vous avez besoin d’aide pour choisir vos chaussures de sécurité, ce guide est fait pour vous !

chaussures-de-securite

Chaussure de sécurité : définir les risques liés au secteur d’activité

Chaque profession a des besoins spécifiques liés à la sécurité. Un maçon n’aura pas les mêmes besoins qu’un plombier. Par ailleurs, ces besoins ne sont pas forcément les mêmes d’un secteur d’activité à l’autre.

Pour commencer, il est important de s’interroger sur différents points qui permettront de mieux orienter votre choix, à savoir :

  • La mobilité de l’utilisateur, particulièrement important si les déplacements quotidiens sont nombreux.
  • L’environnement de travail (chaud, frigorifique, humide …).
  • Le niveau de confort souhaité (matelassage plus ou moins important).
  • Le niveau d’étanchéité des chaussures (chaussures plus ou moins respirantes selon les matériaux utilisés).

De plus, il existe plusieurs types de chaussures de sécurité proposant des ergonomies différentes. Chacun d’eux offre également différents modes et niveaux de sécurité contre l’écrasement, la perforation, ou encore les risques de blessures thermiques, chimiques, etc. Il s’agit :

  • De sur-chaussures
  • De bottes
  • De sabots
  • De mocassins
  • Ou encore de chaussures de protection hautes ou basses

Le type de chaussure de sécurité à employer est défini par un ensemble de conventions collectives établies pour chaque corps de métiers et spécifiques aux fonctions de chaque opérateur. Soudeur, menuisier, maçon, manutentionnaire, cuisinier, laborantin, employé d’usine, etc. Autant de postes pour lesquels certains modèles de chaussures de sécurité sont recommandés.

Par exemple, les maçons et autres travailleurs intervenant sur des chantiers doivent être pourvus de chaussure de sécurité avec semelles anti-perforation.

En suivant les recommandations prévues par la loi du travail, en faisant preuve de logique et de bon sens, vous arriverez sans problème à choisir un modèle de chaussure de sécurité parfaitement adapté aux besoins de votre entreprise et de vos salariés.

Bien choisir ses chaussures de sécurité pour un confort optimal

Après avoir analysé vos besoins ainsi que les risques liés à votre milieu de travail vous devez vous assurer de choisir un modèle de chaussures confortables. En effet, le confort, l’ergonomie et la sécurité sont aujourd’hui les valeurs qui priment dans le milieu du travail et pour cause, le bien-être et la productivité des salariés y sont directement liés.

Aujourd’hui, les concepteurs de chaussures de sécurité innovent et il est désormais possible de trouver des chaussures répondant à de nombreuses exigences non seulement ergonomiques, mais aussi sécuritaires et esthétiques.

Il existe même des chaussures pour femme adaptées à la morphologie du pied féminin, moins larges et plus légères que les modèles standards pour hommes.

En outre, plusieurs options de finition permettent également d’obtenir des chaussures de sécurité parfaitement adaptées à vos besoins comme des semelles matelassées, des semelles aérées et respirantes, ou encore, avec traitement antibactérien, entre autres.

Tout savoir sur les normes relatives aux chaussures de sécurité

Les normes permettant de classifier les différents modèles de chaussures de sécurité sont nombreuses, elles sont aussi gages de qualité.

La norme qui régit les chaussures de sécurité est la norme EN 345, une norme qui se décline en 3 niveaux de sécurité :

La norme EN 345 S1

Cette norme concerne les chaussures de sécurité en cuir, ou possiblement en d’autres matériaux (à l’exception du caoutchouc ou de tout autre polymère).

Les chaussures de sécurité S1 respectent l’ensemble des exigences fondamentales de sécurité. C’est pour cette raison qu’elles comportent notamment un embout de protection capable de résister à un choc de 200 joules, autrement dit à une chute d’un objet de 2 kg à 1 mètre de hauteur.

La norme S1 intègre également une résistance de 15 kN à l’écrasement, une capacité d’absorption de choc au niveau du talon, et ainsi que de propriétés antistatiques.

La norme EN 345 S2

Cette seconde norme reprend les mêmes éléments que la norme S1. Cependant, en plus des caractéristiques déjà présentes sur les chaussures de sécurité de niveau 1, celles-ci comprennent également une tige résistante à la pénétration et offrent une protection étanche.

La norme EN 345 S3

Les chaussures de type S3 sont encore plus performantes que celles présentées ci-dessus et bénéficient en plus de semelles anti-perforation ou de semelle à crampons.

Les chaussures de sécurité répondant aux normes EN 345 doivent également respecter la norme XPS S 73-012 qui indique que les chaussures concernées par cette norme sont conçues pour résister aux glissements sur sols industriels lisses ou gras.

Liste des protections supplémentaires

En plus de la norme EN 345, les chaussures de sécurité peuvent être pourvues de plusieurs protections supplémentaires qui sont signalées par une lettre donnée. En voici le décryptage complet :

  • A : Antistatique
  • C : Résistance électrique inférieure à 100 kW
  • CL : Isolation thermique
  • CR : Résistant à la coupure
  • E : Talon absorbant (énergie et chocs)
  • FO : Semelle résistante aux hydrocarbures
  • HI : Isolation contre la chaleur
  • HRO : Semelle de contact résistante à la chaleur (maximum 300° pendant 60 secondes)
  • P : Semelle anti-perforation
  • S : Chaussure avec embout résistant à 200 joules
  • SRA : Semelles antidérapantes sur sol carrelé
  • SRB : Semelles antidérapantes sur sol acier
  • SRC : Semelle antidérapante
  • WR : Hydrofuge
  • WRU : Tige hydrofuge

Le mot de la fin :

Et voilà, vous avez à présent toutes les cartes en main pour pouvoir choisir vos chaussures de sécurité avec brio.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.