Quel équipement pour pratiquer la motoculture ?

Pour jardiner ou labourer votre champ, la motoculture est une pratique assez efficace qui vous fait gagner en temps. Les motoculteurs peuvent toutefois présenter des dangers, si vous ne savez pas vous en servir. Pour toute manipulation, vous devez alors prendre des précautions et vous munir d’équipements de protection.

Les vêtements et chaussures de sécurité pour la motoculture

La pratique de la motoculture peut engendrer des risques de blessure, si vous ne vous protégez pas. Avant de manipuler ces engins, vous devez vous vêtir d’un pantalon anti-coupure, qui joue le rôle de protection de vos membres inférieurs contre d’éventuelles coupures. Vous avez aussi des vestes, des sweaters et des tee-shirts tout aussi adaptés lorsque vous travaillez avec un motoculteur.

Au lieu de porter séparément un habit et un pantalon, pour vous protéger, vous pouvez arborer une salopette destinée aux travaux sur des motoculteurs. Pensez également aux chaussures de sécurité. Elles vous permettent de vous protéger efficacement lors de la pratique de la motoculture. À l’image de ce que l’on peut voir sur Getools, il est désormais possible de trouver des vêtements et des chaussures de sécurité adaptés aux travaux de jardinage avec un motoculteur.

équipements pour la motoculture

Quel outil de motoculture en fonction des travaux à réaliser ?

Selon les travaux à réaliser, vous devez utiliser l’outil adéquat pour plus d’efficacité. Pour réussir un labour à plat, vous devez choisir un brabant ou des socs. Si vous envisagez de faire du lestage et de la propulsion, vous avez besoin des roues en fer et de lests de roue. Pour faire du binage, l’outil le plus adapté et la bineuse ou le cultivateur.

Si vous souhaitez butter l’espace de votre jardin ou vos plantations, vous devez opter pour un buttoir au moment de la pratique de la motoculture. Pour la délimitation des zones cultivées, le dresse-bordure est l’outil le plus utilisé. Si vous avez planté des tubercules et que vous désirez maintenant les récolter, c’est l’arracheuse de pommes de terre qu’il vous faut.

La herse est l’outil privilégié pour le hersage de votre champ ou de votre jardin. Pour creuser une tranchée, ou si vous voulez placer une gaine de réseau et recouvrir, vous avez besoin d’un enfouisseur de gaine très efficace pour ce type de travaux. Par ailleurs, pour transformer votre engin en une machine à conducteur porté, vous devez tout simplement y ajouter une remorque.

Dans le but d’émietter la terre pour la travailler plus facilement, ou pour épandre les semences, vous devez ajouter à votre motoculteur des rouleaux. Une lame ou une niveleuse sont requises pour vous aider à nettoyer les déchets, ou pour le nivelage ou lorsque vous essayez de chasser la neige en hiver. La fraise à neige ou la balayeuse servent de chasse-neige pour le nettoyage d’espaces et aussi pour le balayage.

La faucheuse ou la faneuse sont des outils qui ont pour rôle de faucher les hautes herbes et les broussailles. La tondeuse s’utilise pour les travaux de tonte de pelouse ou de pré, pendant que le broyage des plantes s’effectue avec le broyeur. Vous devez faire attention à bien choisir l’outil requis selon le type de travaux que vous souhaitez effectuer.

Comment pratiquer la motoculture en toute sécurité ?

La pratique de la motoculture en toute sécurité est assez simple. Dans un premier temps, vous devez vous vêtir d’habits et de chaussures de sécurité adéquats. Ensuite, vous devez prendre certaines précautions importantes. Équipez-vous de gants anti-vibrations et anti-coupures pour protéger vos mains contre toutes mauvaises manipulations.

Portez des bottes de sécurité pour mettre vos pieds à l’abri d’objets tranchants enfouis dans le sol. Protégez vos conduits auditifs du bruit en vous équipant de bouchons d’oreilles. Optez aussi pour un casque antibruit pour une sécurité renforcée. Avant toute utilisation, pensez à effectuer certaines vérifications nécessaires. Contrôlez les niveaux d’huile si votre motoculteur est un modèle thermique.

Vérifiez le câble s’il s’agit d’un engin électrique, et n’oubliez pas de voir le filtre à air, les pneus et le réservoir d’essence. Regardez si les prises de raccordement sont en bon état et bien sèches. Les pneumatiques doivent être convenablement gonflés et le filtre à air suffisamment propre. Si ce n’est pas le cas, pensez à le nettoyer avant utilisation.

Dès que tous ces préalables sont faits, vous pouvez maintenant mettre en marche votre motoculteur. Au démarrage, laissez chauffer l’engin une dizaine de minutes avant toute utilisation. Si vous venez nouvellement d’acquérir votre machine, veuillez lire le manuel d’utilisation pour vous familiariser avec votre engin et éviter de mauvaises surprises.

Pour une pratique optimale de la motoculture, faites en sorte que son passage s’effectue naturellement sans faire usage de la force. Si la zone est en pentes, réglez la machine sur la plus petite vitesse. En pentes raides, faites l’option du labour en biais, pour plus de sécurité.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.