Et si votre passion pour la culture hydroponique profitait des dernières innovations ?

Cette nouvelle technique de culture permet d’économiser en moyenne 70 à 90 % d’eau par rapport à la culture classique. Cette innovation fait de nombreux adeptes qui rêvent de relever ce défi. Loin de se résumer à une seule méthode, plusieurs méthodes permettent de réussir cette culture hydroponique. En profitant des nouveautés dans le domaine, chacun peut appliquer les principes à son niveau.

Choisir un substrat pour sa culture

Pour pouvoir économiser l’eau, la terre est remplacée par d’autres solutions. Les billes d’argile et les fibres de coco font partie des excellentes solutions dans le domaine. D’autres solutions sont possibles avec notamment de la vermiculite et la laine de roche. Ensuite, le jardinier doit d’assurer que ses plantations possèdent tous les nutriments nécessaires à son bon développement. Enzymes, bactéries bénéfiques et les engrais spécifiques participent à la réussite de ce type de culture. De plus, la quantité et le type d’engrais doivent être sélectionnés selon les indications des spécialistes dans l’hydroponie pour chaque plante.

Des pots spécifiques pour l’hydroponie permettent de réussir cet exploit de faire pousser les végétaux avec une quantité infime d’eau. Contrairement à la culture classique, les racines ne doivent pas être complètement immergées. Elles doivent simplement pouvoir puiser les nutriments nécessaires. Ces pots ont justement été conçus pour cette utilisation.

Toutefois, il est également possible de préférer un kit pour installer des plants en godets. Dans ce cas, il faudra les équiper de pompes afin de transporter les nutriments. Si elle est plus coûteuse, cette méthode est reconnue pour favoriser l’assimilation des oligo-minéraux. 

Veiller à la qualité de la terre

En l’absence d’eau, le PH et l’EC doivent être régulée. Des testeurs sont indispensables pour s’assurer que les cultures puissent tout à fait évoluer dans un tel milieu. En fonction du niveau d’alcalinité, les mesures nécessaires seront entreprises. Il en est de même pour l’électroconductivité qui peut mettre en péril les cultures. Pour se simplifier la vie, des régulateurs automatiques permettent de s’assurer que le niveau est toujours optimal.

Des outils de mesure automatiques peuvent contrôler le PH et l’EC. De cette façon, le résultat est transmis de façon automatique chaque jour. De cette façon, l’eau pourra être renouvelée au bon moment. L’équilibre doit être conservé entre la quantité d’eau et la solution nutritive. L’équipement nécessaire doit donc être préparé en amont avant de se lancer de ce type de culture exigeante. 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.