Prendre soin de sa pelouse : l’essentiel à connaître

Pelouse verdoyante

Il n’y a rien de plus agréable que de voir une magnifique pelouse verdoyante et saine toute l’année. Que vous l’accompagniez d’un petit potager bio ou de jolies fleurs multicolores, un gazon bien entretenu procure un charme inégalé à votre jardin. Pour vous aider à en prendre soin dans les règles de l’art, cet article développe les pratiques à adopter.

Le désherbage

Entretien pelouse

Pour conserver une jolie pelouse dense et en bonne santé, le désherbage constitue une étape à ne pas négliger. Nul besoin d’être un professionnel pour s’y mettre. Il suffit d’enlever les plantes indésirables étouffant le gazon.

Vous avez le choix entre le recours à l’herbicide et le désherbage manuel. Il est toutefois souhaitable de privilégier la seconde méthode qui évite de trouer la pelouse. Si vous manquez de temps pour retirer les mauvaises herbes à la main, optez pour les produits 100 % bio qui n’agresseront pas vos plantes.

La scarification

Cette étape consiste à aérer le gazon généralement à l’aide d’un scarificateur ou d’un râteau. Les herbes, racines ou feuilles mortes s’y accumulent avec le temps. Elles forment une couche de résidus ou feutrage à la surface du sol. Celle-ci empêche par la suite l’air, les éléments nutritifs et la pluie de parvenir jusqu’aux racines.

La pelouse commence alors à manquer de minéraux et se déshydrate petit à petit. En plus, l’eau stagne à la surface du sol entrainant l’apparition de mousse. Pour en finir avec le feutrage et chasser cette dernière, la scarification s’impose.

La tonte

Cette pratique est incontournable pour le bien-être de la pelouse. Avant de passer à l’action, vérifiez d’abord les lames de votre modèle de tondeuse à gazon à batterie. Elles doivent être bien affûtées pour obtenir une coupe précise.

Une tonte régulière permet d’éviter la croissance des herbes indésirables. Coupez-les avant même qu’elles ne se reproduisent. Ce n’est pas tout, cette opération a également tendance à densifier la pelouse. En taillant chaque tige d’herbe, vous favorisez la repousse de nombreuses autres au même endroit.

Joli espace extérieur

La fertilisation

Pour assurer la croissance du gazon, il est crucial de bien respecter ses besoins nutritifs. L’herbe a divers besoins en oxygène, en lumière, en eau, mais également en potassium, en azote et en phosphore.

Organiser un programme de fertilisation strict prévenant les carences est donc nécessaire. Celui-ci renforcera en parallèle la résistance de votre pelouse face aux rongeurs ravageurs. Quant au choix de l’engrais, il dépend surtout des saisons, de la nature du sol ainsi que de son ancienneté.

L’arrosage

Tout comme les plantes grasses, grimpantes ou bulbeuses, la pelouse exige un arrosage récurrent notamment pendant les saisons sèches. Elle vous fournit des indices quand elle manque d’eau : sa croissance s’arrête d’un coup, parfois elle devient bleu-vert. Dans ce cas, n’hésitez pas à multiplier la fréquence d’arrosage.

Comme quantité d’eau, il vous faudra généralement aux environs de 5 l d’eau par mètre carré, mais tout dépend aussi du type de sol. Certains endroits requièrent plus d’eau à savoir la pelouse près des allées, des trottoirs ou dans les pentes. À l’inverse, les zones ombragées et basses n’exigent que peu d’arrosage.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.