Tout savoir sur la réhabilitation thermique d’un logement

Selon l’étude IFOP réalisée sous la direction de l’ENI, 91 % des Français cherchent des astuces pour réduire leur consommation électrique. L’une des solutions les plus priorisées est la réhabilitation thermique du logement. Découvrez en quoi cette solution peut vous aider à réduire vos dépenses en électricité.

Pourquoi la réhabilitation thermique est-elle nécessaire ?

Plusieurs facteurs comme une mauvaise performance énergétique peuvent justifier la nécessité de faire une réhabilitation thermique. Les performances énergétiques d’un logement ont une grande influence sur les factures. Comme exemple, des pertes de chaleur entraînent une utilisation démesurée du chauffage. Cela cause des dépenses inutiles en électricité.

En outre, la réhabilitation thermique contribue à la protection de l’environnement. Quand vous améliorez l’efficacité énergétique de votre local, vous réduisez la consommation électrique. Vous diminuez donc votre impact carbone sur l’environnement. Il s’agit d’une démarche collective qui vise à lutter contre le changement climatique et le gaspillage des ressources naturelles.

Enfin, les travaux de rénovation thermique assurent aussi le confort des occupants du logement. Avec une meilleure isolation et un système de chauffage performant, vous avez un environnement intérieur confortable. Les températures sont mieux régulées, que vous soyez en été ou en hiver. Comme il est précisé sur des sites tels que www.a3d-archi.com, il vous faut l’expertise d’un bon cabinet d’étude pour mettre en œuvre un projet de réhabilitation pertinent.

Réhabilitation thermique d’un logement : les étapes à suivre

Pour une bonne réhabilitation thermique, l’expert doit faire un audit. L’objectif de cette démarche est de répertorier les failles qui provoquent les déperditions de chaleur. Ce diagnostic vise aussi à faire une analyse approfondie du système de chauffage. Les informations issues de cette étude vont orienter les experts dans le choix des matériaux et des technologies à utiliser pour le projet.

Après l’audit, la mise en œuvre des travaux peut débuter. Le but des professionnels à cette étape est de s’assurer que les réalisations sont conformes à la réglementation et aux normes en vigueur. Vous devez donc bien choisir le professionnel pour conduire ce projet en comparant plusieurs devis et en vérifiant les réalisations antérieures des agences.

rénovation thermique

Quelles sont les aides financières disponibles pour vous accompagner ?

Au regard du coût élevé des travaux de réhabilitation thermique, le gouvernement a mis en place des subventions comme MaPrimeRénov’. Cette aide de l’état concerne surtout les propriétaires bailleurs, copropriétaires et ménages. Elle est calculée sur la base de l’apport en gain écologique des modifications à faire. Pour en bénéficier, votre logement doit être construit depuis au moins 15 ans. D’autres types de travaux comme les rénovations de toitures peuvent être subventionnés par des aides gouvernementales.

L’aide Éco-prêt à taux zéro peut également être bénéfique pour vous lors de la réalisation de votre projet. Elle peut atteindre 50.000 euros depuis l’introduction de l’article 86 de la loi de finances de 2022. Pour bénéficier de cette subvention, il faut avoir un logement d’au moins 2 ans. Si vous êtes un bailleur, vous pouvez profiter de cette aide si votre bien est loué comme résidence principale. Toutefois, vous avez droit à un seul Éco-prêt à taux zéro par logement.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.