Peinture mate, satinée ou velours : comment choisir ?

Quand on ne s’y connait pas bien en rénovation, mais qu’on désire rafraichir la couleur de ses murs vieille de 5 ans, il y a quelques détails à connaitre dont la texture de la peinture et le rendu. Sur le marché, il existe la peinture mate, satinée, velours et brillante. Mais ici, nous nous intéresserons particulièrement aux qualités et défauts des trois premières.

peinture

Peinture mate

Au moment de choisir les peintures la texture des murs entre toujours en compte. Seront-ils lissés ou en crépis ? Il y a aussi la question du taux d’humidité dans la pièce qui l’accueillera.

La peinture mate (moins de 5 % de brillance) a l’avantage de maquiller les défauts et les imperfections sur les surfaces. Elle ne réfléchit pas ou alors très peu la lumière. Si vous avez de vieux murs desquels vous avez arraché un papier peint qui date, pareil à celui  utilisé pour vos meubles, et que vous n’avez pas le budget ou le temps pour tout renduire et lisser de nouveau, c’est le revêtement idéal pour vous.

La plupart des peintures mates sont à l’eau. Étant poreuses, elles ne conviennent pas à des endroits humides, mais plutôt aux salles de réception, aux salons, aux chambres parentales ou encore les bureaux. Comme cette finition ne reflète pas la lumière, elle habille élégamment aussi tous les plafonds.

La peinture mate et les pièces à fort passage/fréquentation ne font pas bon ménage. Elle s’y salirait rapidement. Les tâches qui atterriraient dessus s’incrusteraient en un clin d’œil. Si vous avez par exemple posé vos mains sales dessus, il est possible d’essuyer légèrement pour vous en débarrasser, mais si la trace ne part pas, il sera très difficile de la déloger sans abimer la peinture.

La peinture mate est la meilleure amie de ceux qui rénovent leur intérieur eux-mêmes, car elle couvre facilement les surfaces en une ou deux couches maximum au rouleau.

peintures

Peinture satinée

La peinture satinée réfléchit entre 5 et 60 % la lumière. Grâce à sa texture, elle se nettoie plus facilement que le mat et s’adapte à tous les milieux, aussi bien la cuisine ou la salle de bains que les pièces de vie. Elle ne craint pas non plus la chambre des enfants, car même s’ils la salissent régulièrement, vous pourrez la frotter à l’éponge savonneuse et à l’eau sans crainte.

Ce type de peinture fait faire des économies aux propriétaires qui louent leurs appartements ou leurs maisons, car il suffit de lessiver les murs pour qu’ils soient de nouveau comme neufs grâce à sa résistance. Pas besoin de tout décaper et de recommencer à zéro.

Revers de la médaille, son application exige des mains expertes, car les amateurs pourraient laisser des traces de rouleaux sur les murs. De par sa texture, elle souligne également les défauts, les trous, les bosses sur les murs.  

Peinture velours

On n’appelle pas la peinture velours (5 à 15 % entre le mat et le satiné) pour rien, car elle imite parfaitement la texture du tissu. Elle offre un rendu soyeux, doux au regard, ni trop mat, ni trop brillant. Elle correspond aux pièces communes telles que les salles à manger et les open space.

Ce revêtement bénéficie d’une haute couvrance et d’une grande résistance aux lavages répétés par vos soins ou ceux d’une entreprise spécialisée

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.