Aménager une surface en béton désactivé : ce qu’il faut savoir

Aménager une surface en béton désactivé

Pour rendre le béton plus esthétique, diverses techniques peuvent être utilisées. Ainsi, la désactivation du béton est l’un de ces moyens permettant de mettre en valeur votre extérieur. Si vous décidez d’aménager votre surface avec ce type de béton, voici ce qu’il faut savoir.

Qu’est-ce que le béton désactivé ?

Encore appelé béton lavé, le béton désactivé est le résultat d’une technique destinée à orner le béton. Il est composé aussi bien de graviers, d’eau et de ciment comme dans le cas d’un béton classique. La différence réside dans la façon dont ces éléments sont mis en place dans l’aménagement votre extérieur.

Une fois appliqué, le béton désactivé révèle les granulats dans différentes formes. C’est donc un élément décoratif dont les composantes doivent être sélectionnées avec la plus grande attention. Si vous avez donc un projet d’aménagement de cour en béton désactivé, le rendu esthétique dépendra de la couleur, de la forme et de la qualité des granulats.

Pourquoi opter pour ce type de béton ?

Aménager une surface en béton désactivé

Le béton désactivé, généralement utilisé pour l’aménagement extérieur, présente de nombreux avantages. Il résiste aux chocs thermiques mieux que le béton classique : il va moins se dilater et donc va s’abîmer moins vite. De plus, vous avez la possibilité de personnaliser votre surface, car vous avez un large choix de granulats. Cela reste un avantage incontournable de cet aménagement extérieur, comparativement au béton classique qui reste généralement gris.

Il est robuste et reste un parfait antidérapant, ce qui constitue un moyen de sécurité pour les enfants et les personnes à mobilité réduite. L’autre avantage réside dans le fait qu’il résiste même aux rayons UV et ne vous demande pas beaucoup d’entretien.

Comment aménager une surface en béton désactivé ?

Pour l’aménagement d’une terrasse par exemple, des connaissances de base sont requises. Premièrement, il faudra commencer par préparer la surface réservée à cette opération. Après avoir délimité l’endroit, vous devez ensuite décaper le sol sur environ vingt centimètres. La profondeur de sol à décaper dépend surtout de la charge que supportera la surface.

Vous pouvez alors poser une couche de sable ou de gravier qu’il faudra ensuite compacter. Néanmoins, prenez le soin d’identifier les pentes afin de mieux orienter la circulation de l’eau. Ensuite, vous pouvez poser les pavés pour délimiter la zone à couler. La protection de ces pavés peut être assurée par de la colle à papier peint.

Aménager une surface en béton désactivé

Vous pouvez alors couler le béton en prévoyant des joints de dilatation à poser à des intervalles plus ou moins réguliers. Étant donné que le béton durci vite, il faut rapidement appliquer le produit désactivant de façon homogène sur la surface. Cela a pour résultat de retarder le durcissement du béton.

Une fois le béton coulé, il doit être laissé au repos pendant quelques heures : ce temps n’excède pas les 24 heures. Il faut ensuite décaper à nouveau la surface et passer au nettoyage à haute pression.

Il est possible d’utiliser une brosse si la surface à nettoyer n’est pas trop grande. Vous remarquerez alors que les granulats sont perceptibles avec un effet d’entassement parfait et esthétique. Néanmoins, la qualité d’un tel béton dépend du temps que vous mettez à le désactiver après le coulage.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.