Choisir sa clé dynamométrique : le guide pratique

La clé dynamométrique est un outil indispensable pour tout mécanicien qui se respecte. Il fait partie de la gamme d’outils de base qui offre un confort d’utilisation, ainsi qu’une bonne sécurité de serrage. En effet, beaucoup d’entre nous ont remarqué que de nombreux pièces et boulons ont n’ont pas tenu en raison d’un serrage extrême ou insuffisant. Ce défaut de serrage peut occasionner de potentielles pannes ou peut déboucher sur des accidents. Dans ce contexte, la clé dynamométrique offre un gage de sécurité dans le mode de serrage des vis et des boulons. Vous pouvez trouver cet outil de précision dans divers magasins spécialisés. Toutefois, vous risquez de vous perdre avec les nombreux modèles qui inondent le marché actuel. Pour vous aider à trouver l’outil idéal, voici un guide d’achat pratique qui a déjà fait ses preuves.

Qu’est-ce qu’une clé dynamométrique et comment elle fonctionne ?

clé dynamometrique

La clé dynamométrique est un outil de précision qui vous permet de serrer des vis et des boulons selon un couple de serrage, dont la valeur est mesurée en Newton par mètre (Nm). Lors de l’utilisation de la clé dynamométrique, vous devez régler la force de serrage que vous désirez à l’aide de l’écrou à anneau gradué. Cet élément se trouve généralement sur la poignée de la clé. Au fil des répétitions de serrages, la clé dynamométrique vous prévient, à l’aide d’un dispositif d’alerte, que vous avez atteint le niveau de serrage préétabli. En fonction des modèles, il est possible de distinguer différents signaux d’avertissement. Sur les modèles classiques, vous pouvez entendre un clic. Par contre, les modèles électroniques à affichage numérique émettent un signal sonore. Ainsi, il est important de s’informer sur les valeurs de serrage exigées par les constructeurs afin de ne pas altérer les composants mécaniques.

Pourquoi faut-il employer cet outil ?

Lors de la réparation de votre moteur, il vous est, peut-être, venu à l’idée de visser les composants à l’aide d’une simple clé à cliquet. Cependant, ce geste que vous jugez anodin peut impacter grandement sur la performance du moteur et sur la sécurité du conducteur, notamment si celui-ci roule à une vitesse élevée. En effet, un serrage insuffisant peut causer le dévissage de la pièce, car les composants sont mal positionnés et finissent par se déplacer.

Par contre, un serrage extrême peut également causer beaucoup de désagréments qu’un serrage léger. En vissant avec trop de force, vous risquez de bloquer la vis pour de bon. Un serrage abusif peut également occasionner la rupture du filetage, de la vis, du boulon et même endommager la pièce. Ce dernier cas peut être visible lors du serrage de la tige de selle télescopique de la bicyclette. Si le collier est trop serré, il va impacter inévitablement les rails internes et bloquer le télescopique. Ainsi, il faut suivre les préconisations des fabricants au niveau du serrage, car un serrage erroné peut affecter l’ensemble des composants du véhicule, de la moto ou autres appareils.

Ce qu’il faut savoir sur le fonctionnement d’une clé dynamométrique

La clé dynamométrique est un matériel de précision qui demande une manipulation délicate. Vous devez alors éviter de l’exposer à des coups physiques. Cela pourrait affecter sa fiabilité et sa précision. Ainsi, vous devez veiller à toujours le ranger dans son étui, loin des autres outils qui peuvent, accidentellement, entrer en contact avec elle. Pensez aussi à l’éloigner de l’eau et du froid la clé dynamométrique.

Avant une nouvelle utilisation, vous devez effectuer un clic vide afin de déplacer les pièces. Dans le cas d’un dévissage, il est préférable de ne pas user de la clé dynamométrique, car la force employée peut endommager cet outil de précision. Lors du serrage, la clé dynamométrique vous avertit immédiatement lorsque la valeur du couple est atteinte. Cela peut se traduire par un clic, une vibration sensitive, par un bip ou par un flash LED.

Les différents types de clés dynamométriques

  • La clé dynamométrique à cadran circulaire : il s’agit de la clé dynamométrique la plus courante, que cela soit au niveau des mécaniciens ou des bricoleurs. Toutefois, ce type de clé commence à perdre sa notoriété et ses utilisateurs, notamment à cause de sa précision relative.
  • La clé dynamométrique à ressort étalonné : il s’agit du modèle le plus commercialisé ces derniers temps. Avec un mode de déclenchement et de réarmement automatique, cette clé propose un cliquet intégré et un carré conducteur pour douilles.
  • La clé dynamométrique à poignet tournante : sur ce modèle, les valeurs de serrage sont inscrites sur le manche.
  • La clé dynamométrique de serrage angulaire : ce type de clé est spécialement destiné pour des couples faibles.

Comment choisir la meilleure clé dynanometrique ?

clé dynanometrique

Comme il existe différentes sortes de clés dynanometriques, les utilisateurs se retrouvent souvent dans l’embarras du choix. De plus, les marques rivalisent d’ingénuosité pour attirer leur clientèle. Pour vous aider à trouver la meilleure clé dynanometrique pour vos travaux de bricolage, voici les critères à prendre en compte.

Le choix des matériaux

Les matériaux dans lesquels la clé dynamométrique est fabriquée sont très importants. Ils attestent de la qualité et de la performance de l’outil. Généralement, la poignée est revêtue de plastique de haute qualité afin d’apporter le maximum de confort durant l’utilisation. Quant au corps de la clé dynamométrique, il est généralement issu d’un métal durable.

Le choix de la gamme

Le choix d’une clé dynamométrique doit dépendre également de la gamme du produit. Si vous prévoyez une utilisation professionnelle, il est préférable de choisir plusieurs outils qui offrent une meilleure précision. En effet, si vous devez travailler sur une plage large de 0 à 200, le mieux est d’opter pour deux matériels avec des plages différentes. Ainsi, il vaut mieux disposer d’une clé qui offre une plage de 5 à 25, et d’une autre clé dotée d’une plage de 30 à 150. Ainsi, vous pourrez couvrir une plage assez large tout en gardant une grande précision.

Le choix de la marque

Comme pour tout achat de matériel, le choix des modèles se fait généralement sous l’influence d’une marque donnée. Il existe des marques qui jouissent d’une bonne notoriété, et qui offrent des garanties et des services après-vente convenables. Pour l’entretien de votre clé dynamométrique, il est nécessaire de le recalibrer régulièrement. En optant pour une marque qui couvre plusieurs territoires, vous pouvez accéder à un point d’assistance pour entretenir votre outil. Dans le cas où la marque n’est pas établie sur votre région, le recalibrage de la clé va être difficile, et le manque d’entretien peut altérer la précision et la fiabilité du matériel.

Comment lire une clé dynamométrique ?

clé dynamometrique

Afin de connaître la stabilité d’une structure ou d’une machine, il faut lire la clé dynamométrique. Cela permet de connaître le couple de serrage d’un écrou. Celui-ci peut être desserré, au cas où vous en appliquez de trop. De fait, le risque de faire foirer le filetage du boulon n’est pas à exclure. Néanmoins, la grande variété de clés existantes permet de déterminer le couple appliqué. Parmi les plus courantes, on cite la clé à rayons, la clé à cadran, ainsi que la clé dynamométrique numérique. En utilisant correctement votre outil, il sera plus facile à lire. Pour ce faire, voici les étapes à suivre.

1)    Desserrer la clé

Dans un premier temps, il faut desserrer la clé dynamométrique en tournant le bouton qu’il y a au bout du manche, dans le sens antihoraire. Le bouton en question se situe au bout de la poignée, vous permettant de faire pivoter la clé. Le desserrage est primordial avant de tenter de modifier les éventuels réglages de couple.

2)    Rechercher des nombres verticaux inscrits sur le manche de la clé

Il doit avoir deux séries de nombres verticaux sur les deux côtés de la clé dynamométrique, et sont entourés de traits horizontaux. Sur un côté, la mesure de la clé est en mètre-kilo (m.kg), tandis que sur l’autre série de nombres, l’unité est en newton-mètres (N.m) ou en décanewtons-mètre (daN.m). Toutes ces unités sont utilisées pour mesurer le couple de serrage. Ces nombres verticaux sont appelés échelle principale, car ils représentent le niveau de couple auquel la clé a été ajustée.

3)    Identifier les nombres autour de la clé

Pour lire la clé dynamométrique, il faudra identifier les nombres inscrits autour du manche de l’outil qui sont généralement appelés micromètres. Ceux-ci permettent de mesurer la deuxième valeur de la mesure de couple. De cette façon, vous pourrez ajuster un niveau de torsion plus précis.

4)    Régler le couple

Pour régler le couple, il faudra tourner le manche sur la clé dans le sens horaire. En fait, cela augmente le moment, et l’inverse dans le sens antihoraire réduit le couple. D’ailleurs, lors de la rotation du manche de la clé, vous remarquerez que celui-ci se déplace de haut en bas. Pendant ce temps, les nombres du micromètre tournent. Cette opération impacte aussi bien les échelles principales que le micrométrique.

5)    Ajuster la clé

En vue d’obtenir le couple souhaité, il faudra aligner le trait vertical indiqué sur le manche de la clé avec celui qui se trouve en haut de chaque nombre du micromètre. De cette façon, vous allez obtenir le réglage souhaité.

6)    Serrer la clé

L’étape suivante consiste à serrer la clé dynamométrique, à partir du bouton qui se trouve à l’extrémité de l’outil. Il s’agit bien de celui que vous avez desserrer en début de l’opération. Tournez dans le sens horaire pour resserrer et ajustez à la fois le niveau de couple. Exécutez avec minutie cette étape, car vous risquez de perdre les réglages si vous laissez tomber la clé, en serrant la vis.

7)    Finaliser l’opération avec un clic

Pendant que vous travaillez, prêtez attention au clic qui indique que vous avez atteint le niveau de couple défini. Lorsque vous entendez ce clic, il faudra arrêter de serrer. Pour éviter toute tension dans le mécanisme, rangez la clé avec le plus faible niveau de réglage.

La technologie employée pour le serrage couple

clé dynamometrique vélo

Étant donné que la clé dynamométrique est préconisée dans de nombreux travaux techniques, elle requiert un serrage précis. Afin de s’adapter à votre utilisation, le couple de serrage est réglable selon vos besoins. Au même titre que la clé à cliquet, il suffit de rajouter la douille adéquate en exerçant une force perpendiculaire à la pièce à serrer. Toutefois, il faut adapter à chaque situation le type de clé à préconiser.

Le serrage manuel

Pour une précision optimale, le serrage manuel s’avère être la meilleure façon de régler votre couple. Il permet d’ajuster au millimètre près la pièce. En plus de cela, la clé dynamométrique manuelle est la plus courante sur le marché. En termes de prix, c’est la moins chère, donc accessible à tous. Elle est parfaitement adaptée pour les couples de serrage moyens. Dans son utilisation, il consiste à faire tourner la clé sur l’élément jusqu’à atteindre la valeur de déclenchement. Pour travailler de façon plus efficace, il existe des modèles économiques, dits à poignée tournante. Avec ce modèle, les valeurs sont gravées sur le manche.

Le serrage électrique

Ce type de serrage s’effectue avec une clé dynamométrique électrique. Cette dernière confère un gain de temps intéressant lors des opérations de serrage. Effectivement, la vitesse rapide est son avantage majeur, permettant d’absorber des cabanes rapides de production. De plus, elles sont adaptées aux couples de serrage élevés jusqu’à atteindre plusieurs milliers de N.m qui sont inatteignables à la main. Avec ce modèle, vous avez la possibilité de serrer et contrôler à la fois l’élément à régler. Cependant, son prix est relativement élevé, ce qui peut faire rebuter les petits budgets et certaines sont plus difficile à manipuler, ce qui est le cas de la clé dynamométrique électrique ayant une alimentation hydraulique.

Le serrage hydraulique

Comme son nom l’indique, cette technologie de serrage est à effectuer avec une clé dynamométrique hydraulique. Il s’agit d’un outil compact et léger de type cassette flexible avec plusieurs inserts et douilles inclus. Dans une autre déclinaison, il est doté d’un système double effet plus rapide avec un meilleur rapport débit/poids sur le marché. C’est en quelque sorte, un type d’outil universel qui se prête à tous les types de travaux mécaniques.

Le serrage pneumatique

Àla différence du modèle précédent, la technologie de serrage pneumatique nécessite une alimentation en air comprimé. Toutefois, il est très rapide pour régler un couple de serrage. C’est en quelque sorte, un compromis entre les clés manuelles et les clés électriques / hydrauliques. Cette technologie est notamment recourue par les artisans professionnels travaillant dans les ateliers et les garages. Le seul inconvénient de ce type de technologie, c’est que les couples de serrage sont limités.

Quelle clé dynamométrique pour votre application ?

utiliser clé dynamo

Pour mieux appréhender l’utilisation de cet outil, voici quelques exemples d’applications, permettant de connaître la clé dédiée.

Pour le serrage et le desserrage des roues

La clé dynamométrique est largement recourue dans le domaine de l’automobile. Pour serrer et desserrer les roues des véhicules, le couple doit être compris entre 60 et 80N.m avec une pression de 25kg au bout de la manivelle. De ce fait, une clé dynamométrique pneumatique est indiquée pour ce genre d’utilisation.

Pour le serrage de la culasse d’un moteur thermique

La culasse est une pièce qui requiert un serrage très précis, soit ni trop serré, ni pas assez. De quoi assurer le bon fonctionnement du moteur de votre véhicule. Pour cela, le couple de serrage nécessaire doit être compris entre 60 et 90 N.m. Le modèle hydraulique offrira un résultat précis.

Pour le serrage des écrous de moyeux

Tout comme les roues et la culasse, les écrous de moyeux ont également besoin d’un couple de serrage très précis. Pour cela, la clé dynamométrique électrique ou la clé dynamométrique hydraulique s’avère utile. Grâce à cet instrument ingénieux, vous pourrez atteindre facilement ce couple de serrage sans risquer d’endommager la pièce.

Conseils d’utilisation de la clé dynamométrique

Il est à savoir que toutes les clés dynamométriques intègrent un système avertissant la bonne valeur atteinte par le biais d’un clac, sensitive ou sonore par un bip, parfois visuel par flash led. Dès que le signal averti, il est inutile d’en rajouter. Pour être sûr d’avoir ajusté le bon réglage, il existe des produits complémentaires liés à l’utilisation de la clé dynamométrique comme la clé à contrôle électronique. Cet instrument enregistre l’historique des serrages en vue de renseigner un document de qualité, comme le pédigrée de l’appareil contrôlé par exemple.

Le capteur angulaire peut venir s’ajouter pour le serrage d’une culasse ou encore le kit de réparation en cas de casse de système. De quoi éviter de racheter un outil et le remettre en état si besoin.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.