Produire ses propres granulés à la maison : facile !

Les presses à granulés du type de la Wiesenfield Wie Pm 1000 ont le vent en poupe ces temps-ci. Découvrez d’ailleurs ce modèle en cliquant sur ce lien. Tout le monde fabrique ses propres pellets maison aujourd’hui parce que c’est pratique et économique (par rapport à la chaudière à gaz et l’électrique). Vous aussi, vous aimeriez bien vous y mettre, mais ignorez comment ? Nous vous disons tout ici.

Quoi transformer en pellets ?

Pellets

 Le premier obstacle qui peut vous poser problème dans la fabrication de vos propres granulés, c’est la matière première. Cela limite alors la fabrication de granulés à ceux qui vivent en zone rurale, près de forêts et aux propriétaires de jardins. Ce type de procédé n’est pas fait pour les habitants de la ville.

En effet, les pellets sont composés de déchets de bois en tout genre. Si vous avez un jardin parsemé d’arbres et d’arbustes, vous serez donc avantagé. Mais ce n’est pas pour autant que vous deviez jeter tout et n’importe quoi dans votre machine à pellets. Les poêles à granulés et les cheminées n’aiment pas le bois résineux comme le sapin. Il les encrasse rapidement et vous feront dépenser régulièrement dans les services d’un ramoneur.

Résidus de bois provenant de vieux meubles, de planches, branchages ramassés en nettoyant votre jardin, bambou, vous pouvez même y mettre l’herbe qui vient d’être tondue. Pensez tout de même à la sécher quelques heures avant afin de ne pas provoquer de bourrage. C’est pareil pour le bois que vous introduirez dans votre presse à pellets. Le taux d’humidité ne doit généralement pas descendre en-dessous ni dépasser les 12 %. Certains déchets de cuisine participent également à la formation des pellets : écorce de cacahuète, coco et tige de maïs.

Utiliser un broyeur et une presse à granulés

Bûches

Vous savez maintenant où ramasser vos déchets de bois ? Parfait. Ici, nous vous montrerons comment la machine à pellets fait pour produire vos combustibles économiques. Elle fonctionne à peu près comme une machine à laver. Vous disposez d’une fenêtre sur le dessus à travers laquelle vous pouvez observer vos déchets tourner et être écrasés contre une plaque perforée pour leur donner cette forme de granulés qu’on connaît tous.

Mais avant cela, il vous faut réduire vos déchets végétaux en copaux à l’aide d’un broyeur de branches. Songez à toujours vérifier le taux d’humidité du bois utilisé comme matière première à l’aide d’un hygromètre afin de prolonger la conservation de vos pellets. Souvent un seul passage ne suffit pas pour obtenir un broyat dans la taille adaptée à la machine à pellets. Il faut souvent un deuxième voyage.

Avant de verser le broyat dans la presse à pellets, laissez-le sécher plusieurs heures au soleil en l’étalant sur une bâche en plastique dans votre cour, votre jardin, sur votre terrasse ou votre balcon. Une platine perforée amovible permet de donner aux granulés le calibre que vous voulez. Généralement, il se situe entre 0,8 et 8 mm. Les machines fabriquant les croquettes pour chien et chat marchent de la même manière. D’ailleurs, beaucoup l’utilisent à cette fin en dehors de l’hiver. Néanmoins, au risque d’abîmer votre machine, demandez au vendeur ou lisez bien la notice avant de faire quoi que ce soit.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.